Chiang Mai

12 mai, Chiang Mai

CIMG9522Pour bien se mettre dans l’ambiance et pour être sur qu’on était bien en Thaïlande on s’est arrêté chez le premier masseur qu’on a croisé. Après 1 heure à se faire papouiller, tripatouiller, tirer, et même à souffrir (et bah oui on souffre !) on valide, on est bien en Thaïlande.

Ahhhhh pays du sourire, tu nous avais manqué ! Je ne connais pas pays d’Asie où l’on sourit plus qu’ici. (A priori Myanmar, mais on n’y est pas allé alors je peux pas vous dire…)

On a poursuivi par un petit (quelques heures quand même…) tour au Sunday Market. Et parce qu’on était bien et qu’on voulait pas que ça s’arrête, on s’est fait plaisir encore une fois et on a dévalisé le marché… Au Sunday Market on y trouve de tout, des vêtements, des bougies, à manger, des bijoux, des trucs que tu sais même pas à quoi ça sert, des trucs que sais même pas comment ça se mange. On a négocié d’arrache pieds, encore, encore et encore. Mille fois on a entendu « I give you a discount ». Quand on en demandait « trop » on entendait alors « Pleaaaassseee, give me more » accompagné des yeux en amandes, d’un petit sourire supplicier… Alors on a payé et on s’est fait avoir c’est sur ! Mais moitié moins que le prix affiché…

Là-bas, il s’est passé un truc. Je vous jure, quelque chose de fou, de C-R-A-Z-Y s’est produit. Séb s’est transformé en baba-cool… J’ai pas encore les photos sous la main mais dès que j’ai ça, je vous en ferai profiter… Parce que, vraiment, ça mérite le coup d’œil ! Et en plus, mon très cher ne veut pas porter ses nouveaux vêtements tellement ils sont beaux, il veut les renvoyer en France, parce que « tu comprends ça va les abîmer… »

13 mai, Chiang Mai

CIMG9516Ahhhhh la nourriture thaïlandaise… Décidemment et de loin la meilleure d’Asie ! Les soupes, les curry, les pad thai, les fried rice… Rien que de vous en parler ça me met l’eau à la bouche ! C’est d’ailleurs pour ça pour qu’on a décidé qu’on allait prendre une journée de cours de cuisine… Comme ça on vous concoctera de super p’tits plats et je suis sure que ça plaira à M. Guide…

Bon sinon pour aujourd’hui pas grand chose à vous raconter. C’est un peu pauvre en anecdote…

Ah si !

Séb a fait la sieste. Devant Petitrenaud. Et moi du blog…

Et c’est tout…

14 mai, Chiang Mai

On devait partir faire un tour de moto toute la journée pour visiter l’extérieur de la ville. Mais déjà on s’est levé trop tard, en plus il fait chaud, puis y a des moustiques, puis le restau de l’hôtel est vraiment trop bon, puis… Pas la motiv’ quoi ! On est pris d’une grave crise de flem aigüe… Ca ira mieux demain !

En fin d’après midi, on s’est enfin mtotivé et on est allé visiter des temples, encore et encore. On n’est pas allé très loin non plus, je vous rappelle qu’on était malade de flemme. En Thaïlande, les temples sont plus jolis qu’ailleurs…

On a pesté contre les touristes qui se retrouvaient sur toutes nos photos alors on attendu et puis très vite la nuit est tombée alors on n’a plus pu faire de photo ! Dur dur la vie de voyageur…

Le soir en rentrant chez nous, alors qu’on complimentait la propreté de la ville par rapport à ses voisines vietnamiennes ou cambodgienne on est tombé sur des bandes de rats. OUI DES BANDES DE RATS !!! Pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, pas cinq… Six rats, six horribles et énormes rats du gang ouest de la ville. A seulement 2 mètres de nous ! Séb est parti en courant en poussant des très viriles « oh put***, oh put***, oh put******** !!!! »

On a hâté le pas, on voulait pas trop rester sur leur territoire, et dès fois que leur viendraient l’idée de nous prendre en chasse… On sait pas avec ces bêtes là !

Alors qu’on s’approchait de l’auberge on a du faire face au gang sud ! La ville est gangrenée… Ils pullulent ! Déjà enjamber les cafards de 6 cms de long ça donne des frissons mais si en plus à chaque coin de rue faut faire face à ces monstrueuses bestioles… Parce que c’est pas Ratatouille là (Ratatouille ! Le film pour enfants dont le héros est un rat !!! Vos classiques on a dit !), non, c’est plutôt le rat version Stephen King !

Enfin bref, on est rentré se coucher le corps parcouru de frissons…

15 mai, dans la campagne de Chiang Mai

Aujourd’hui, c’est cours de cuisine toute la journée ! On commence la journée par une petite visite du marché. J’appréhendais un peu, étant donné l’hygiène des marchés en Asie. Mais c’était complètement sous-estimer Dame-Thaïlande ! C’est vrai qu’ici il y a des camions-poubelles et des trottoirs sur lesquels on peut marcher !

Ce marché est destiné aux locaux, on y trouve d’ailleurs des produits étranges que même on ne sait pas à quoi ça sert et en plus c’est même pas écrit en anglais ! On a déambulé et un guide nous a expliqué les différences entre les 25 000 sortes de riz, entre la sauce soja, la sauce soja noire blablabla… Un brouhahaha de milliards d’objets, de produits, de morceaux… On a pris plein de photos !

CIMG9618Ici on trouve même plein de trucs bizarres qui se retrouveront sous peu dans l’estomac de notre ami mange-tout, le bien dénommé Seb ! Moi j’ai vraiment envie de goûter, mais je peux pas, nan j’vous jure c’est vrai, c’est pas de ma faute, je suis allergique aux trucs immangeables…

On nous a emmené à environ une vingtaine de minutes à l’extérieur de la ville dans une ferme bio. Là-bas, on a fait le tour du jardin, on a gouté toutes les plantes aromatiques I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E-S (et qu’évidemment on ne trouve pas en France) à la cuisine thaï et on a enfilé nos tabliers !

On a passé la journée derrière nos fourneaux à mitonner des curry, des rouleaux de printemps, des pad thaï, des soupes coco… On a mangé à s’en faire péter la panse, on a finalement rempli nos petits sachets et on a remporté le tout chez nous !

C’était trop trop bon !!! Le curry vert au poulet de Seb… Hummmmm ! Mais oui on vous cuisinera tout ça !

16 mai, Chiang Mai (Encore)

CIMG9746Aujourd’hui c’est décidé on affronte le soleil ! On arrête de s’abriter sous notre clim et on part à la conquête (2ème) de Chiang Mai ! En plus cette fois on a été prévoyant, on est parti en pleine journée, comme ça pas de problème de nuit pour prendre des photos… La prochaine fois on fera encore mieux et on se lèvera tôt pour éviter les 40 degrés de l’après midi…
Mais pour une fois qu’on dort bien… On squatte le lit ! On sieste bien aussi… Enfin, vous l’aurez compris on profite de la chambre du pays !

On a passé 4 heures en plein soleil, vidé trois bouteilles d’eau et perdu 6 litres de transpiration… Tout ça pour des temples… Nan mais faut qu’on arrête sérieux…

Ne nous demandez pas ce que c’est que ces trucs rouges… On sait pas ! On a bien nos petites suppositions… Des nappes, des mouchoirs, des chiffons, peut-être qu’ils jouent à la coccinelle. C’est p’tet de l’art contemporain…

M’est avis que la vérité est ailleurs !

CIMG9780Et puis on s’est retrouvé au Home Made Bread Vegetarian Food… Mais quel plaisir !!! Douceur des papilles et des yeux… On y est resté un moment, on se sentait bien dans ce jardin avec sa petite fontaine… Et ses petites pâtisseries maison ! On a mangé une salade européenne ! Ouaaaiiis vive la salade verte !

Le soir on a assisté un concert de hard-rock asiatique. Alors, pour tout être normalement constitué, le hard-rock a un côté flippant… Sauf que là, c’était plutôt comique en fait. En tout cas, moi je me suis bien marrée ! Déjà un asiatique qui a les cheveux long, ça ne court pas les rues mais en plus quand les cheveux sont teints couleur blond pouffiasse, ça devient vraiment étrange. ET parce que les cheveux ça suffit pas pour se créer le personnage du bad-boy alors y avait aussi tous les accessoires du rock qui disaient « attention, on n’est pas des rigolos nous… » Des têtes de mort, des colliers, des bouches grande ouvertes sur le micro, des cris, des hurlements… Et puis finalement c’était plutôt pas mal, voire plutôt sympa en fait. On avait plus du tout envie de rigoler. Mais les vieilles oreilles de mon vieux Seb n’en pouvaient plus alors on a quitté le bar laissant derrière nous le bruit et le chaos pour un endroit plus calme et beaucoup plus ennuyeux… C’est vrai qu’il a quand même 35 ans… Le Pauvre…

17 mai, Vous savez où

Grande journée !! Nous avons été d’une redoutable efficacité !

CIMG9798On est parti tôt dans la matinée, et on a commencé la journée en se faisant planter par notre chauffeur de taxi avec qui nous avions rendez-vous… Pas vraiment un drame, ici les taxis, et les tuk-tuk c’est comme les rats. Entendez-moi bien, ils pullulent mais ils ne mordent pas ! Et on est parti à l’aventure ! On a commencé par un temple, le Wat U Mong, perdu dans la nature !

Ensuite on a roulé beaucoup et on s’est retrouvé à visiter un autre temple, le Wat Chat Yod ! Y avait des mangues pourries de partout sur le sol… Et dire que chez nous une mangue c’est 6 €… Ici on les laisse par terre, mangées par les insectes et les bêtes… C’est pas juste !

Et on a repris notre tuk-tuk qui nous a emmené à l’est de la ville, là où l’on trouve de nombreux magasins de production artisanale ! Chiang Mai c’est le plus grand centre de production artisanale de la Thaïlande !

On a visité un centre de production de soie, on touché les vers à soie, on a même failli trouver ma robe pour le mariage de Lisa et Thomas ! Mais je suis pas encore taille mannequin, mais ça ne saurait tarder ! Ensuite on est passé à la production d’ombrelles, où on a pu voir la création de papier, on a fait que des photos, on a été très raisonnable ! On a aussi vister la fabrique d’objet en bois, ou celle des tapis… Des tapis magnifiques… Ils nous ont fait tellement de réduction qu’on aurait même pu se permettre de s’acheter un tapis fait main…

Ca me fait penser au pote de Seb, trop gentil, qui s’est retrouvé avec un tapis acheté en Turquie… D’une il n’en avait pas l’utilité et de deux il voyageait à pieds… Il l’a acheté, et 5 minutes après, il le donnait… Rien que d’imaginer la scène de ce petit bonhomme chargé d’un tapis roulé, qui pèse bien son poids, sur le dos, j’ai les zygomatiques qui s’excitent… Ahhhh Sacré Frédéric…

CIMG9847Et on a terminé par la plus grande bijouterie de Thaïlande (même du monde d’après leur devanture…) On a été accueilli comme des rois et on a erré dans les allées, enseveli sous les diamants, toutes les couleurs d’or, et les bijoux les plus kitsch possibles ! Malgré tout j’ai quand même trouvé bague à mon doigt ! (Vous aurez évidemment saisi l’allusion à la chaussure et au pied !)

Ne paniquez pas hein… Evidemment, on ne s’est pas marié sans vous !

Après cette journée éreintante, on s’est offert un banana shake et 1 heure de massage de pieds… On le méritait bien !

18 mai, la même

On Skype !!!! Bah ouais on est un peu busy dans le genre working-travelers !

Quand même, en fin d’aprem on est sorti prendre l’air, on est allé faire un tour au night bazar, un marché de vêtements, de bijoux… Pas fou. On n’est pas resté longtemps, les nuages et le vent annonçaient un bel orage à venir… Il était 19h15, et nous avions rendez-vous à 20h30 pour assister à un combat de boxe thai.

CIMG98551 heure à occuper… On peut faire quoi pendant 1 heure quand il menace de pleuvoir ?

Un massage ?

Nonnn… Ca serait outrageusement indécent pour nos amis français qui, mai bien arrivé, sont encore dans le froid…

Bah, ils ont qu’à aller se faire masser aussi ! Y a plein de salons partout !

Ahhh mais c’est vrai… Ils bossent…

Tant pis ! Suis désolée mais on se retient pas pour vous !

« Un massage des pieds et une pédicure pour moi s’il vous plait et un pieds-tête-épaule-dos pour Monsieur. Merci ! »

Je suis repartie pieds-nus (j’aime le danger) jusqu’à la salle de boxe, mon vernis n’était pas sec. Et on n’abîme pas de si jolis pieds… Voyage périlleux à éviter les tâches sombres, les cafards et les flaques d’eau. Tout se passait bien jusqu’à ce que je me jette de tout mon poids et de toute ma volonté sur cette partie de route, toute propre, toute noire.

C’est mou, ça colle… Mais bon, au moins c’est propre…

Seb : « Mais qu’est ce que tu fous ?!!!! Le goudron n’est pas sec !!! Sors d’ici !!! »

Amis français dans la grisaille, vous êtes vengés !

IMAG0520C’est donc les pieds noirs et tout collants que je me suis assise à côté d’un Seb surexcité aux premières loges du ring.
Je m’attendais à beaucoup de choses mais pas à « ça »…
On savait que ce n’était pas un show mais de vrai combats, mais quand même…

La musique très forte, les bustes huilés, l’odeur de baume du Tigre, la cloche qui sonne entre chaque round, les gens qui crient, qui soutiennent, qui supportent, les billets qui volent jusqu’aux boîtes à pari, les coups qui claquent, les corps qui souffrent, les hommes à terre, le sang qui gicle…

1er combat, des enfants. 10 ans pas plus, tout maigrichons. Ils n’ont pas peur et se donnent de vrais coups. D’un coup l’un d’eux est à terre. Le combat n’a duré que quelques minutes. Un coup de coude dans la tête, ça ne pardonne pas. Il ne se relève pas, son entraineur et d’autres se ruent sur lui. Un médecin intervient. Des compresses ensanglantées. Oh non non non je veux pas voir ça moi. Les larmes m’emplissent les yeux. Le petit garçon se relève finalement, il pleure sa douleur et sa défaite…

« Dis, Seb, on y va nan ?… »

Mais déjà, les deux prochains boxeurs arrivent, 15 ans peut-être… Les combats s’enchainent. Et les enfants deviennent ado puis adultes. La foule est surexcitée.

Et puis soudain les hauts-parleurs diffusent Gangnam Style à fond. Entracte ? Non, un combat pas comme les autres nous annonce le speaker. Ca promet… Quatre boxeurs entrent sur le ring, on leur bande les yeux. C’est clairement du spectacle mais on y prend goût. De bras qui frappent l’air, des jambes qui dansent, certains coups touchent parfois leur cible, l’arbitre est même lui aussi parfois frappé. 5 minutes de pur fou-rire…

A 23h les combats se terminent, nous quittons la salle à la recherche d’un endroit pour manger un bout.

Seb : « Quand on rentrera, je vais m’inscrire pour prendre des cours de boxe moi aussi »

Nous voilà bien…

19 mai, Chiang Mai, dernier jour !

Dernier jour dans cette ville paisible et sympathique. On est presque nostalgique de devoir partir, mais faut qu’on se bouge un peu si on veut visiter le nord du pays.

CIMG9941On est quand même allé visiter le Wat Doi Suthep, un temple bouddhique tout en haut de la montagne qui surplombe Chiang Mai. Depuis le début on se disait « allez aujourd’hui on y va » mais chaque fois, on avait une bonne raison de faire autre chose. C’est décidé, plus le choix. Nous sommes déterminés, nous iront en haut de la montagne. En vrai ce n’est pas entreprise si difficile puisqu’il ne s’agit pas de monter à pieds mais à bord d’une voiture… Ca nous a quand même pris au moins 30 minutes pour arriver là-bas, après 300 000 virages et 300 000 hauts le cœur on y était. Enfin ! Une fois là-haut, la vue est belle et la vue est belle et c’est tout. Ca ne valait pas tout ces blablas. Trop de touristes, trop de stands pour touristes, trop de bonbons pour touristes, trop de glaces pour touristes… Vous avez compris quoi. La seule originalité de ce temple (qui est quand même beau, ne le nions pas) c’est qu’il est habité par des bonzesses tout en blanc. Mais on n’a même pas de photos, elles étaient trop loin dans l’ombre pour notre petit appareil… On y est resté une heure, on s’est acheté une glace (bah oui on est touriste ou on ne l’est pas !), on est redescendu, on a re-failli vomir et puis voilà, c’était déjà fini.

Le soir à 18h, alors qu’on se promenait, les haut-parleurs de la ville se sont réveillés et ont crachouillé une chanson thaïlandaise. On a mis peut être quelques secondes à s’en apercevoir mais plus personne ne parlait et surtout plus personne de bougeait. Tous figés. Immobiles. Le regard dans le vide et l’air sérieux. La rue entière en mode pause ! On s’est senti un peu bêtes, on ne savait pas trop quoi faire. Alors on s’est tu, et nous non plus, nous n’avons plus bougé. Puis les haut-parleurs se sont éteints et tous sont repartis à leurs affaires. Les sœurs Halliwell sont passées par là… (Pour ceux qui ne seraient pas de ma génération, il s’agit d’une vieille série sur des sorcières qui peuvent arrêter le temps !)

En fait, on l’a compris bien après, y a pas de magie, pas de bouton pause-temps, c’est l’hommage rendu au roi sur l’hymne national. Mais moi je préfère croire aux sœurs Halliwell…

On a aussi pris en photo un M. Chauffeur, parce qu’il avait un cure-dent. Oui vous allez peut-être trouver ça bizarre, mais tout a un sens (ou presque !) dans ce blog. En Asie, tout le monde a toujours un cure-dent dans la bouche ou dans la main. Je ne sais pas si c’est culturel ou si c’est que la nourriture s’accroche plus dans leurs dents que dans les nôtres…
Et on a aussi pris des tickets de loterie ou de jeux ou de je ne sais pas trop en fait, mais ça aussi ça fait partie de la Thaïlande, y en a de partout, même dans les villages, il fallait que nous le partagions avec vous !

Mais bref, trêve d’inutilité !

Demain matin on quitte Chiang Mai et on rejoint le nord de la Thaïlande, le Golden Triangle.

A demain là-bas !

4 réflexions sur “Chiang Mai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s