Nouvelle Zélande

C’est à 19 000 kms de la France que nous avons passé notre premier mois de voyage.

Composée de plusieurs îles, principalement celle du Nord et celle du Sud, la Nouvelle Zélande est un pays « nature ». On peut parcourir des dizaines de kilomètres sans croiser une seule maison, un seul village, voire une seule voiture ! Contrairement aux indications fournies par notre guide de voyage, la Nouvelle Zélande c’est un pays vide… On a croisé bien plus de vaches et de moutons lors de notre trajet que de Kiwis et de Maoris ! On compte en effet 4 252 277 habitants (soit 15 fois moins qu’en France) pour 267 710 km2 (la moitié de la France) !!!

Avec tous nos préjugés de touristes on a débarqué en Nouvelle Zélande espérant enfin découvrir la culture maorie (depuis le temps qu’on en rêvait…). Mais la réalité est bien autre. Les Maoris ne représentent que 8% de la population néo-zélandaise. Alors forcément, bah… ils ne sont pas en force dans leur pays… En caractérisant, pour voir un Maori, il faut aller le chercher dans un musée, pour voir le Haka, il faut payer, pour découvrir l’art de vivre maori, c’est en soirée privée !

Parce que oui, la Nouvelle Zélande a bel et bien une histoire ! Pour la faire courte, les Maoris sont arrivés de Polynésie au cours du XIIIème siècle. Les nombreuses tribus qui ont fait de la Nouvelle Zélande ce qu’elle est aujourd’hui se sont livrées bataille et se sont transmis toutes leurs traditions orales faites de comtes et de de légendes. Si aujourd’hui les tribus ne se battent plus (a priori !) elles continuent de transmettre leur histoire à leur tout petits. On a ainsi eu la chance d’assister complètement par hasard à de grands rassemblement maoris… Et ils savent faire la fête !

C’est au XVIIème siècle qu’arrivent les colons anglais, plus tard les missionnaires… Et puis c’est l’histoire d’une colonisation comme une autre. Des guerres, des morts… Victimes des batailles entre les tribus elles même, qui font des ravages avec l’introduction des armes à feu, et entre les Maoris et les Anglais (ou les Français) qui se disputent les terres, et puis victimes aussi des maladies apportées par les colons. Une colonisation-carnage, comme beaucoup d’autres…

En 1840, avec la signature du traité de Waitangi la situation semble enfin s’apaiser. Les chefs des tribus maories se rallient à la souveraineté britannique. Pour l’anecdote, selon que le traité est traduit en anglais ou en maori il déclare soit que les Maoris se « soumettent à la couronne britannique en échange de garanties sur leurs terres » ou alors qu’ ils « accordent terres et souveraineté à la reine d’Angleterre »… Aujourd’hui encore, les Maoris se battent pour récupérer leurs terres.

CIMG5702 La Nouvelle Zélande est si jeune que même les habitants d’ici disent que leur pays n’a pas d’histoire… Les villes sont tristes, sans charme, et l’architecture inexistante. De toutes les villes que nous avons visitées, seule Dunedin avec sa jolie gare, son Eglise et ses rues animées, sort un peu du lot. Même la capitale, Wellington, a bien du mal à représenter son pays, on est loin de notre fière et prétentieuse Paris.

La richesse des paysages est le gros atout du pays. Il ne suffit que de quelques kilomètres pour découvrir de nouveaux paysages. Les pâtures vallonnées occupent une grande partie du pays. Un spectacle permanent de montagnes, de lacs, des kilomètres de côtes, de plages de sable blanc, de sable noir, des fjords, des glaciers… Des merveilles à découvrir à chaque virage !!! C’est parfois tellement indescriptible, tellement à couper le souffle, qu’on ne se risquera pas à vous en parler, les photos le font d’elles même et certainement bien mieux que nous…

Avec un climat tempéré, les températures dépassent rarement plus de 30° C et ne descendent que très peu en dessous de 0°C. Bien sûr, les montagnes connaissent des températures négatives c’est donc neige et stations de ski à profusion ! C’est d’ailleurs à la fois très étrange et magnifique de mourir de chaud tout en observant les sommets enneigés… Situé dans l’hémisphère sud, l’Ile du Nord est plus chaude que l’Ile du Sud. Mais cette dernière a l’avantage d’être plus ensoleillée. Attention, même en période estivale dès qu’on monte en peu en altitude il fait froid ! Nos 2 duvets, 5 couches de pull et toutes nos paires de chaussettes n’ont pas réussi à nous réchauffer !

Le pays comporte de nombreux parcs nationaux, 14 au total, ils recouvrent 12 % de la superficie du pays avec les montagnes, mers, lacs, rivières, lacs, volcans, fjords, glaciers et forêts où vivent de nombreuses espèces animales et végétales comme le Kiwi, Kea (perroquet des montagnes), Paua (coquillage utilisé pour la fabrication de bijoux et cuisiné dans les restaurants), dauphin d’Hector, pingouin et bien d’autres. Quand on vous dit que c’est nature !

Tongariro National Park (12)
Le pays est une destination idéale pour les randonnées. Heureusement d’ailleurs, ici tout est tellement cher qu’on finit par se rabattre sur les activités gratuites pour ne pas grever le portefeuille plus qu’il ne l’est déjà ! C’est ici que nous avons fait nos plus belles marches !!! Le Tongariro c’est absolument grandiose ! Magnifique, vaste, avec des paysages qu’on ne trouve qu’ici. Les étendues sont telles qu’il est possible de marcher pendant des heures sans croiser un seul randonneur. La Nouvelle Zélande à toi tout seul !

Oui parce que nous on est arrivé ici avec notre petite voiture croyant pouvoir profiter de la nature sauvage pour pas un penni, mais que nenni ! Ici le  » free camping  » est absolument interdit ! On l’a bien fait quelques fois, mais on a finit par abandonner, l’île du Sud n’étant pas propice à ce genre de campement. Alors l’entredeux entre soit le camping avec tous ses avantages et ses inconvénients et le camping sauvage c’est le Department of Conservation (DOC). Il gère ces parcs et met en place de nombreux programmes de protection des espèces en danger. Ils ont créé de nombreux campings « nature » au cœur de la nature dans lesquels nous avons souvent dormi tout au long de notre périple. Ils sont équipés exceptionnellement de douches froides mais bien souvent uniquement de toilettes. Et c’est là qu’on a passé nos plus belles soirées sans aucun doute… Des plages à perte du vue, des ciels étoilés comme on n’en verra jamais en France, seuls au monde avec une vue à 360 °, un feu de bois, une guitare… Ahhhh La Vie est Belle…

Après un mois passé ici, nous on trouve que la Nouvelle Zélande est une société a deux visages, toujours un peu tiraillée entre sa culture ancestrale et celle d’aujourd’hui. Les nombreux musées maoris font face au très nombreux Mc Do… (C’est le pays où il y a le plus de McDo par habitant, dixit notre Juju Dunkerquois!). Sans conteste un pays magnifique où il est agréable d’y passer ses vacances, où les habitants sont prêts à confier leurs clés de maison pour ne pas vous laisser dehors ou encore à faire 20 kms de plus sur une route plus que moyenne juste pour nous emmener à bon port, parce qu’en bons touristes que nous sommes, on est souvent perdus…

3 réflexions sur “Nouvelle Zélande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s