Malacca

4 mai, Entre Kuala Lumpur et Malacca

CIMG8951Après une nuit plus que courte et plus que mauvaise, nous nous sommes rendus à la gare routière de KL et ce, sans se perdre svp ! Alors pour que vous compreniez à quel point La Malaisie c’est autre chose que l’Asie sachez qu’on aurait pu manger par terre à la gare tellement c’était propre ! Tout est informatisé, absolument bien organisé et pratique. Pour 20 RM on a réservé notre bus et quelques instants plus tard on embarquait.

Ici on retrouve un peu de l’indépendance qui nous manquait depuis la Nouvelle Zélande. Pas besoin de passer par sa Guesthouse pour réserver un transport et du coup se retrouver entre touristes voyageurs. Ici on se débrouille tout seul et ça c’est bon !

Après 2 heures de trajet sur l’autoroute (oui ça mérite d’être signalé parce que nous n’avons pas vu d’autoroute depuis la France !) nous sommes arrivés à Malacca. Nous avons rejoint La RoofTop Guesthouse (il faut absolument y aller !) Elle se situe dans Chinatown (encore!) C’est une maison à étages tenue par un couple très charmant. Nous avons été accueillis avec un petit sirop de litchis et de nombreux conseils sur où, comment et pourquoi aller là ou là.

CIMG8945On est ressorti tout aussi vite pour aller visiter la ville. C’est une vieille cité inscrite au Patrimoine de l’Unesco. A Malacca ont débarqué les Indiens, les Arabes, les Portugais, les Hollandais et les Anglais ! 130 ans de domination portugaise suivie de 180 années sous le contrôle des Pays-Bas et après les Anglais ! Enfin en 1956 le pays retrouve son indépendance. C’est donc peu dire qu’affirmer que Malacca est une ville multiculturelle ! Ici pas (peu) de tours (y en a toujours quelque part…), juste de très vieilles et charmantes maisons. Des guesthouses éparpillées ci et là. Mais pas n’importe quelles guesthouses, à chaque fois elles donnent envie d’aller y faire un tour…

CIMG8956On est passé devant le plus vieux temple de Malaisie (1673 quand même !) le dénommé Cheng hoon Teng. Il est tout petit et très beau. Personnellement je trouve ça fou qu’après 4 mois de voyage en Asie on arrive encore à s’émerveiller devant des temples. Il attire de nombreux fidèles, ils prient les bras en l’air et mettent de l’encens de partout. Je me répète mais encore une fois, ils me laissent perplexe…

Le vendredi et samedi soir il y a un marché de nuit. A ces moments là seulement les rues sont animées et grouillent de monde. On y trouve de tout, du bijoux à la nourriture. Malacca est une ville vivante le week end car c’est une destination très en vogue pour les Malaisiens. Ils viennent y passer le week end comme nous on irait à la campagne. C’est une ville calme et paisible dans laquelle on s’y sent bien.

On peut donc manger de tout sur le marché, et c’est ce qu’on a fait ! Les Malaisiens ont une culture culinaire encore bien différente de ce que nous avons pu découvrir jusque là ! C’est très épicé, souvent des plats en sauce, beaucoup de poisson et beaucoup de légumes ! C’est tellement pluriculturel qu’on y mange aussi chinois, portugais, indien… On a testé les spécialités comme nous l’avait conseillé notre logeuse. On s’est brûlé tout en se régalant !
Là-dessous, c’est la galerie des gourmands !

Leur dessert… Il faut que je vous parle de leur dessert ! Seb l’inconscient l’a tenté ! Alors ca s’appelle le cendol (on pronnonce Tchendow). Alors en fait… C’est servi dans un bol, dans le fond il y a des haricots rouge (ça commence bien hein…) et des vermicelles verts fluo ensuite c’est une boule de glace pilée sur laquelle on verse un liquide marron (j’ai pas bien compris ce que c’était) et du lait de coco fermenté. Et si on est carrément dingue on demande avec du jus de durian… Mais faut pas déconner. Alors le durian pour info, c’est un fruit asiatique absolument immonde (pire que la Vegemite c’est dire !). C’est un mélange de vieux fromage oublié dans le frigo et de vieilles chaussettes humides oubliées dans la panière à linge sale… Oui si je vous dis tout ça c’est que j’ai gouté… Grand mal m’en a pris.

5 mai, Malacca

Après un petit déj plus que sympa (oui parce que dans cette guesthouse la proprio fait des gâteaux pour le petit dej !) nous sommes partis découvrir la partie de la ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur la place rouge, on l’appelle comme ça parce que tous les monuments sont rouges, on s’est baladé, on a pris des photos, on s’est fait prendre en photo, on s’est éloigné, on s’est perdu, et on s’est maudit parce qu’il faisait vraiment trop chaud…

On a visité des églises, des temples, des mosquées. On s’est marré en voyant le look des trishaws (des vélos taxis) tout fleuris avec des Hello Kitty de partout, des maquettes d’énormes scorpions sur le toit et la musique à fond, on a rencontré des gens bizarres. On a parcouru la ville dans tous les sens… On s’est marré encore en voyant la taille des voitures. Venant de Phnom Penh, où la corruption est reine et où tous les riches friment avec leur voiture grosse comme 5 smarts, ici ils roulent tous en mini smart…

Et puis, à un moment on en a eu marre, on avait faim parce qu’on n’avait rien mangé depuis le matin alors on s’est fait un petit plaisir ! C’est là qu’on a rencontré Isabel et Sebastian, Allemands en tour du monde… Pffff tout le monde fait le tour du monde !

Ah oui et puis on est tombé là-dessus aussi ! On a trouvé ça rigolo… C’est la devanture d’une salle de muscu…

Le soir on est ressorti faire un petit tour dans Chinatown… C’était vide. Plus de marché, plus de restau ouvert, plus grand monde… On a enfin trouvé quelqu’un, Neeme, il faisait des nans, et il en était très fier. D’ailleurs pour l’anecdote, il a absolument tenu à nous faire goûter la viande qui cuisait dans son four à nans. Pour info je ne mange plus un bout de viande depuis que nous sommes en Asie. Il me tend donc son bout de « je-sais-pas-quoi », je voulais pas l’offenser et il avait l’air si content, alors je croque… Non seulement c’était bel et bien de la viande, mais en plus c’était du foie… Ceux qui me connaissent comprendront l’était de mon estomac à ce moment là.

CIMG9225Bef, on lui a demandé où ils étaient tous passés, et il nous a dit d’abord que le dimanche c’était souvent comme ça mais qu’aujourd’hui était un jour particulier, le jour des élections ! Le soir on a rejoint Isabel et Sebastian au bar des opposants et avec les Malais on a discuté politique malaisienne… En gros y a deux partis ici, les opposants au régime et le régime en place depuis plus de 50 ans. Le régime en place a instauré la discrimination positive envers les Malais, parce qu’il y a énormément de Chinois… Les jeunes n’en peuvent plus et tous se révoltent (en douceur). Les résultats on été une grande déception pour les opposants qui pensaient enfin gagner la partie, ils se sont ramassés…

6 mai, Malacca

On a quitté la RoofTop guesthouse ce matin, ils fermaient pour rénovation (ce serait sans aucun intérêt si c’était commun mais en Asie personne ne connait le mot rénovation. Ici on construit, on laisse pourrir, et quand c’est vraiment trop délabré, on construit ailleurs et on attend que le temps fasse son œuvre. Encore…)

On était tellement paumé à tourner dans le quartier avec nos gros sacs et le soleil qui nous tapait sur la tête que lorsque qu’une gentille dame nous a dit que notre auberge était très loin et qu’elle nous emmènerait volontiers en voiture j’ai failli dire oui. Le truc avec les Asiatiques, c’est qu’ils ne veulent jamais te décevoir alors quand tu poses un question et qu’ils ne savent pas, ils répondent. N’importe quoi mais il répondent. Ce qui fait qu’une fois sur deux on mange pas ce qu’on a commandé et on ne va pas là où on voudrait aller.

Le soir venu on s’est trouvé un petit restau concert live de jazz on y a passé la soirée…

Le lendemain un long voyage nous attendait. On partait enfin pour les îles. J’avais dit à Seb, « Je ne fais pas un tour d’Asie si je n’ai pas au moins une fois les pieds dans de l’eau turquoise » !) Alors on a choisi Tioman.

Mais ca serait trop facile si on pouvait y aller directement. Pfiouuuu comme ça. Juste en un claquement de talons. Je m’appelle pas Dorothy Gale moi. (Je vois déjà vos têtes perdues… Le Magicien d’Oz ! Révisez vos classiques quoi !)

A tout’ à Tioman !

Comme d’hab, petite galerie de fin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s