Laos Sud

28 mars, Paksé
CIMG8159 9 heures de bus, 30 minutes de sommeil, 37 degrés…

On suffoque. On a posé nos bagages dans une petite chambre sur les bords du Mékong. On n’a pas l’eau chaude mais vu la chaleur on est même content de la température de la douche.

Demain matin départ pour Champassak, il parait que c’est magnifique.

Nos hamacs nous attendent, on va faire la sieste !

Le 29 au matin…

Il fait tellement chaud et on dort tellement mal que le réveil est difficile, mais la vue est belle alors on oublie…

29 mars, Champassak

CIMG8163On a beaucoup hésité avant de venir ici, on s’est décidé sans grande motivation. On a bien fait de ne pas rater ça !
Champassak c’est une ville minuscule, c’est plus un amas de villages qu’une ville d’ailleurs. Située dans le sud elle s’étend le long du Mékong sur plusieurs kms. C’est une ville paisible encore protégée des touristes et à l’abri des visiteurs car mis à part le Wat Phou, il n’y a pas grand chose à y faire.

On s’y prélasse avec délice en regardant le temps qui passe à mesure que l’eau du Mékong défile sous nos yeux, on sirote des shakes, et on se laisse aller au plaisir de ne rien faire. Pour une fois…

Notre guesthouse est assez primaire mais ils préparent des petits plats plus que succulents et ils louent des vélos. On enfourche nos deux roues et on part à la conquête du Wat Phou, temple classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Et quand je dis qu’on part en conquête, je pèse mes mots, arriver là-bas et escalader le temple est une vraie victoire.

CIMG8168 Il y a environ 7 kms qui séparent la ville du temple et le terrain est plat et sans encombre, enfin c’est ce que nous dit notre guide. Ce qu’il ne dit pas en revanche c’est que l’un des ponts pour y accéder s’est écroulé il y a quelques jours, que la déviation à emprunter est plus que limite en vélo tellement il y a du sable et de la poussière (si nos poumons s’en remettent je jure de porter un masque la prochaine fois !), que les vélos loués sont plus des bicyclettes-fantômes que de vrais vélos et surtout que de faire ce trajet à 15 heures sous un soleil de plomb est une entreprise digne des plus grands fous de notre planète.

J’en profite pour re-rappeler qu’on m’a volé mon chapeau (je n’ai pas encore digéré sa disparition alors je suis désolée mais j’en remets une couche !) et que c’est avec un pantalon enroulé autour de la tête que nous avons « bicyclé » !

Le trajet nous fait traverser de nombreux petits villages, les enfants nous hèlent, cherchent à nous taper dans les mains, les parents nous font coucou. Même si on souffre rudement de la chaleur et de la soif (trop stupides pour avoir pris assez d’eau !) ces 7 kms (mes jambes me disent qu’on m’a menti, qu’il y en a au moins 15 !) sont un vrai bonheur !
Le Wat Phou c’est un très vieux temple, ou plutôt devrions-nous dire, ce sont de très vieilles ruines. L’environnement alentour est splendide. Plongé en pleine nature, bien moins touristique qu’Angkor (a priori bien moins époustouflant aussi) on s’y balade avec plaisir. Et on se fait peur avec les scorpions qui y ont élu domicile !

D’autres photos ici-bas !

30, 31 mars, Don Det

CIMG8260Les 4000 îles… Ca sonne plutôt bien nan ? Juste le nom, ça fait rêver…
C’est un amas d’îles et de rapides, qui coupent le cours du Mékong. Aucune île n’est la même, pour certaines d’ailleurs il s’agit plus de minuscule îlot de la taille d’une touffe d’herbe sur lequel on ne peut même pas poser le pieds.

Le trajet en bateau est mystérieux et paisible à la fois. On croise des pêcheurs, on évitent des buffles qui se prélassent et on admire le paysage qui défile.

CIMG8240Nous on a amarré à Don Det une petite île de quelques kms qu’on parcoure facilement en vélo. Quand notre bateau nous a déposé sur une petite plage déserte aux côtés d’un buffle qui prenait l’eau, on s’est dit qu’on venait de trouver le paradis sur terre.

On a vite déchanté. L’île n’appartient plus aux Laotiens mais aux touristes qui se la sont appropriée. Musique à fond, Guesthouse, tours opérators et restau tous les 10 m (mais où vivent les locaux ?), happy coktail dans tous les bars (boissons à base de plantes hallucinogènes). Plus grand chose d’authentique dans cette île que nous avait vendu de nombreux blogs de voyage…

Et puis pas vu pires commerçants que par ici. Ils ont perdu toute politesse et gentillesse. Comment leur en vouloir aussi quand on voit ce que les touristes ont fait de cette île ? Quel paradoxe d’ailleurs de se dire que nous avons nous même détruit l’hospitalité des habitants de l’île qui vivent de notre argent…

Des jeunes abîmés par trop de soleil et d’alcool, agglutinés sur cette plage déserte à notre arrivée, encombrés par la bière dans une main, la cigarette dans l’autre, ne pouvant pas bouger de peur de perdre leur précieuse drogue dans l’eau… Voilà la vision qu’on garde de ce court passage sur Don Det…

C’était triste, ridicule et affligeant à la fois.

SCIMG8298ur nos vélos on s’est un peu éloigné de ce centre à touristes et on est parti voir le Mékong se déverser vers le Cambodge. Les plus grandes chutes de toute l’Asie. C’était vraiment chouette même si c’est tellement humide qu’on s’y sent comme dans un sauna ! Le chemin pour y aller regorge de surprises ! On a enfin retrouvé des Laotiens sympas le sourire aux lèvres !

Et puis surtout, je ne peux pas terminer cette page Laos sans citer Olivier qui nous a accompagné sur cette île.

Mon vieux, si jamais tu lis ces lignes, sache que t’as intérêt à ramener ton popotin par chez nous qu’on te paye une bonne bouffe !
Plus de jolies photos de Seb ici !

1 avril, Sur la route pour le Cambodge !

Une réflexion sur “Laos Sud

  1. pourquoi y a plein d’articles sans commentaires ?
    Moi, j’attends tous les jours des nouveautés !
    A ce propos d’ailleurs, sans me sentir touchée par le groupe des nuls ? y a-t-il un moyen de savoir où il y a un nouvel article ou un nouveau commentaire etc ????? je m’ennuie moi devant mon bureau entre mon aspirateur et me serpillière quoi !
    Je vous embrasse tré faure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s