Après le taxi fou et malhonnête Vietnamien… Le taxi fou et malhonnête Indien !

IMG_15552 pages de recommandations et d’avertissements pour New Dehli sur le Routard.
On avait tout lu, on était méfiant, sur nos gardes, prêt à mordre le premier qui oserait nous approcher.

Steph devait prendre les choses en mains, c’était son défi du jour, nous trouver un taxi. (Oui on est un peu vache, on lui lance des défis « pour la former au voyage » mais en vrai c’est surtout pour nous décharger, mais chuuut !)

On l’a suivie, les yeux fermés. Elle nous a dégoté un taxi en moins de deux. Il a dit « 400 roupies », elle a dit « ok », j’me suis dit « bon c’est pas vraiment ça la négociation mais chaque chose en son temps hein… »
Conseil du jour, ne jamais faire confiance à une débutante !

Quand on a dû s’éloigner de l’aéroport pour récupérer sa voiture, notre radar à arnaques s’est mis à biper…
On s’est jeté dans la voiture, il pleuvait à très grosses gouttes, ici c’est la mousson.
Il était sympa, pas vraiment concentré sur la route mais bon, sympa.
Il ne connaissait pas notre adresse, il nous a rassuré en nous expliquant qu’il s’arrêterait à l’office de tourisme pour se renseigner. Bip bip bip bip…

CIMG3449Il m’a demandé de l’accompagner, j’ai pris la douche de ma vie, c’était pas des gouttes mais des sceaux d’eau.
A l’intérieur ça ressemblait pas du tout à un office de tourisme (BIIIIIIIIIIIPPPPP), mais les gens étaient chaleureux. Et puis enfin le verdict est tombé.
« Ahhhh mais non la rue est complètement inondée, il y a 80 cms d’eau dans cette rue, tous les hôtels sont fermés »
Ahhhhh bah voilà !!!!! Le coup du « il a brûlé cette nuit » ou « il est complet » on nous l’a déjà fait, mais le coup de la mousson jamais ! Il arrive que certains taxis peu scrupuleux utilisent toutes sortes de prétextes pour emmener leurs clients dans un hôtel dans lequel il touche une commission. C’était donc ça…

On insiste, il persiste. Trop d’eau, mousson, danger, autre hôtel…
Seb s’en mêle et il dégaine. Il dégaine quoi ? Mais le téléphone bien sur !
Steph appelle l’hôtel. La sentence est sans appel, il cherche à nous entuber.

Tous les 3 on cherche la technique à adopter, le réceptionniste de l’hôtel nous a conseillé la police… A ce mot (police c’est aussi police en anglais…) le chauffeur se braque, « vous êtes dans mon pays, vous êtes mes invités pourquoi vous parlez de la police ?! » Il s’énerve, la tension monte…

Le ton monte, il accepte finalement de nous déposer devant l’hôtel, il pleut mais pas un seul cm d’inondation.
On sort les 400 roupies, on est pressé de sortir de cette voiture.

Lui : « Ah mais non c’était 400 roupies par personne, c’est 1200. »
Seb : « Pfouaahahahahahahahahahah, il se fout de notre gueule là ? »
Steph : …
Moi : No no no no no NO WAY !

Il ferme les portes à clés. Je vous jure que c’est vrai, que c’est pas un mauvais remake du Vietnam !
Je me jette dehors et m’engouffre dans l’hôtel ! Le réceptionniste me dit « fais sortir tes amis et tes bagages on négocie ensuite » Ok mec, j’y vais !

Puis le scandale éclate, tous les salariés sont avec nous, le chauffeur est seul contre tous. On nous explique que l’on peut appeler la police, que nous sommes dans nos droits. On abdique malgré tout à 700 roupies, pas le goût d’appeler les flics, pas envie de se gâcher les vacances.

La prochaine fois, on prendra le bus…

Publicités

5 réflexions sur “Après le taxi fou et malhonnête Vietnamien… Le taxi fou et malhonnête Indien !

  1. Namaste, bienvenue en Inde ! Je vous rassure (ou pas d’ailleurs), c’est partout comme ça, on essayera même de t’entuber pour une bouteille d’eau…

  2. Salut les aventuriers! Ca fait un bail qu’on n’a pas écrit mais l’on suit vos périples et on draine des infos auprès de maman Maryse. Encore merci pour la dernière carte; vous êtes nos moments d’évasion! Bisous. A plus. Annabelle et Romain

  3. Salut les Amis.
    Merci pour la carte. Je sais pas si je parviendrais à faire de plus jolies photos, mais je vais bien devoir m’y efforcer car faire des photos, cela va être mon gagne pain d’ici pas longtemps. J’en dis pas plus. On en reparlera de vive voix un de ces quatre.
    Bref, je suis un peu déçu que des malfaisants s’acharnent à vous faire de vilaines misères. Par contre, je suis heureux que vous ne vous y trompez pas et que vous parvenez à vous dépétrer des faux pas de façon plus qu’honorable sans fausse, plein de bravoure, le coeur empli de justice.
    Bravo et à bientôt.
    Laurent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s