Cambodia, here we are !!

14h30… Il nous aura fallut 14h30 pour rejoindre Phnom Penh depuis les 4000 îles…

14h30 de cauchemar !

8h du mat, il fait déjà très chaud. Nous prenons notre premier bateau pour quitter Don Det et rejoindre Nakasang.

Prévoyants, nous avons pris soin d’échanger nos derniers kips (monnaie laotienne) sur l’île afin d’avoir suffisamment de dollars pour acheter notre visa à la frontière cambodgienne. 1ère mauvaise surprise, on s’aperçoit que le taux est bien plus intéressant à Nakasang que sur l’île ! On a même osé nous proposer 35 $ contre 420 000 kips ! Sans gêne aucune le mec se met 19 $ dans la poche !

Conclusion : n’hésitez pas à faire plusieurs « bureaux de change » (ca ressemble plus à une table, une chaise et une calculette posées dans une rue de passage !), à comparer les prix et même à négocier !

C’est donc avec 60 $, pas un de plus qu’on part en direction du Cambodge. Il faut savoir que le visa coûte 20 $ par personne, en théorie.

Evidemment la théorie ne fonctionne jamais dans ces pays où la corruption est reine. Aux 20 $, il faut rajouter 5 $ pour que les gardes frontières tamponnent votre passeport, sans quoi ils ne vous laisseront pas entrer. Après on peut toujours essayer de négocier…

Mais on n’est même pas arrivé à la frontière que les ennuis commencent… Celui qui organise le trajet jusqu’à la frontière nous demande 20 $ de visa, 5 $ pour la frontière et 5 $ pour… Bah on n’a pas saisi le prétexte mais comprenez qu’il se les garde pour lui.

Seb et moi on est surpris mais les 35 personnes qui nous accompagnent payent on s’apprête à faire les moutons et à payer nous aussi. Mais alors que je tends la main remplie de billets à notre bon arnaqueur, un scandale éclate. Une famille de 5 personnes refuse de payer, le ton monte. Je retire ma main, prudence…

Que faire ?

Finalement, on décide de ne pas payer (il est plus facile d’être un rebelle quand on n’est pas rebelle tout seul…) on verra ce qui nous attend à la frontière. Une autre arnaque peut être ? Pire ???!!!

Un peu avant 10 h on arrive au poste frontière.

1er arrêt, bureau de sortie, 2 $ pour avoir le droit de sortir… On croit rêver…

2ème arrêt, bureau d’entrée, 5 $ pour rentrer, non négociables… (Mais vous pouvez toujours essayer !)

3ème arrêt, « poste médical », prise de température (coût 1 $), si tu es malade, interdiction d’entrer. Je refuse, ils menacent d’appeler la police. On ne s’énerve pas et on reste calme, surtout ne pas heurter les Cambogiens qui ne se mettent jamais en colère, cela serait absolument contre-productif. On se dit que c’est du bluff mais quand même dans le doute… On essaye de dédramatiser et de rigoler « regardez les poids de mes sacs, faut être en pleine forme pour porter ça blablabla… » Enfin j’aperçois l’esquisse d’un petit sourire sur ce visage si fermé. Au final ils prennent notre température mais on ne paye pas ! Toujours 2 $ d’économisés hein !

Total 20 $ de visa + 2 $ de sortie + 5 $ d’entrée = 27 $ contrairement au 30 $ demandés précédemment. Soit 6 $ pour nous deux, soit un nuit d’hôtel ! 🙂

Pour info, sachez que le salaire moyen au Laos et de 40 € par mois et que 72 % de la population vit avec moins de 2 € par mois.

Il est 10 h… Et le temps passe. Notre bus est là devant nous mais pas de chauffeur…

A 12h30 enfin, on embarque. Le bus est trop bondé, certains sont debout. Devant nous, 10h de trajet.

Dehors il fait plus de 40 degrés et la clim ne marche pas. 1h à peine a passé, nos corps commencent à se décomposer. On coule, on colle, on « moite », on pue, on commence déjà à en avoir marre.

Et le bus lui, continue de prendre du monde au passage.

Comble de l’horreur, le chauffeur, certainement dans un espoir d’apaisement parce que les esprits commencent à s’échauffer, décide de nous mettre un DVD. Justin Bieber et sa clique de pouffes dénudées apparaissent sur l’écran…

Il est 16h30 on n’a toujours pas mangé.

A 20h une femme craque et donne un coup de pied au chauffeur parce qu’il a osé gloussé quand elle lui a demandé l’heure de notre arrivée (heure prévue à 18h30 quand même, je tiens à le signaler…)

Je passe sur la façon de conduire du chauffeur, parce que sinon vous allez finir par ne plus nous croire.

22h30, 4h de retard, Phnom Penh enfin !

Publicités

7 réflexions sur “Cambodia, here we are !!

  1. ayyyééééé j’ai rattrapé mon retard…d’ailleurs j’ai fait la lecture à haute voix à stef, miguel et toto ! eux aussi ont rattrapé leur retard 🙂

  2. bjr , a vous deux je me présente je suis Sandra, je travail ac Mylène votre cousine. En faite je me permet de vous déranger pdt ce beau voyage car ac ma moiter nous avons comme envisager un tour du monde nous somme d ordinaire très voyageurs . cependant mon copain a lui aucun souci a jeter a l eau moi un peu plus j aimerai quelque information sur le sujet, je sais ya des millions d blog qui existe mais j avoue je me suis un peu retrouve dans votre histoire. Infos sur le px du billet tour du monde du budget, surtout de l état d esprit de chacun et de l anticipation de votre retour (ce qui me refroidi le plus)! j avoue que tout quitter,tout vendre pour un rêve qui n était pas le mien mais mais en plein burn-out, je commence a songer; voila j espère ne pas trop vous déranger.
    merci par avance sandra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s